Sublime Napoli – Jean Luc Dubin

65.00

Faits de « noirs profonds » et de « blancs éclatés »,  la baie de Naples dévoile  l’ambivalence d’une population millénaire, suspendue au Vésuve. Fasciné par la beauté primitive du réel, Jean-Luc Dubin appréhende le monde social sans interprétation ni spiritualité, guidé par ce que Florian Villain, ami et sociologue, appelle « un regard sans regard ».

Les comportements humains dans toute leur matérialité sont une source intarissable de poésie pour le photographe. À Naples, ses photos de rue se forment comme un précipité social, déclenchées par l’instant magique du déclic.

Textes : Florian Villain
Photographies : Jean Luc Dubin

À ce titre, la série sur Naples comporte plusieurs ossements et vanités rattachés au « rituel des âmes errantes », qui consiste à honorer le crâne des morts pour adoucir leur arrivée dans l’au-delà et leur offrir reconnaissance et dignité¹ .

Au cœur des caves napolitaines, des femmes ont perpétué cette tradition pendant des siècles. Jean-Luc Dubin s’est intéressé à ces pratiques en même temps que Florian Villain, qui a trouvé dans les clichés de son ami, une résonance à la thèse qu’il exposerait quelque temps plus tard, dans la revue du Mauss. Au cours de son histoire, Naples
a surmonté des drames et des menaces constantes qui ont façonné durablement les comportements de ses habitants. Régulièrement sous domination étrangère, la ville a connu les invasions, les épidémies et les éruptions meurtrières sans jamais perdre son identité. Florian Villain explique que Naples s’est construite sur les apparences pour protéger sa culture, rappelant que ses rues sont « comme une scène de théâtre ». D’après le sociologue, on ne peut percer les napolitains à jour¹ sans regarder ailleurs que ce qu’ils daignent nous montrer ; Jean-Luc Dubin, pourtant, parvient à déceler ce qui survit sous le masque.

Cliquez ici pour lire notre entretien complet avec Jean Luc Dubin

¹Ce rituel est né à Naples. Se reporter au texte de Florian Villain, « Prière pour les âmes du Purgatoire à Naples. La parole donnée, au-delà du donnant-donnant », Revue du MAUSS, vol. 50, n°2,
2017. https://www.cairn.info/revue-du-mauss-2017-2-p-119.htm

Reviews

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Sublime Napoli – Jean Luc Dubin”

Panier

0

Votre panier est vide.

Hit Enter to Rechercher or Esc key to close