Regards - André Carrara

$70.00

Photographe de mode reconnu internationalement, André Carrara signe avec Regards son premier livre.

Regards raconte plusieurs décennies du parcours professionnel et artistique exceptionnel d’un photographe dont la discrétion et l’élégance sont à l’image de cette monographie qui lui est consacrée. Regards est une ode à la féminité et à la femme dans toute sa pluralité : une femme intemporelle, universelle, complexe, audacieuse, séduisante, provocante, inaccessible, parfois, belle, toujours. C’est un voyage au cœur du travail d’un photographe parmi les plus captivants de sa génération, autant qu’un témoignage sur la représentation des femmes dans la société d’une époque qu’André Carrara a traversée en mettant son talent au service des plus grands directeurs artistiques de son temps, tels qu’Antoine Kieffer (Vogue France) ou Roman Cieslewicz (Elle).

Livraison 24-48H offerte jusqu’au 25 décembre – Paiement sécurisé

Vider

Description

Regards est conçu comme un film photographique de ses plus beaux clichés, notamment ceux des années Marie Claire et Marie Claire bis : avec ceux de Paolo Roversi, Peter Lindberg, Helmut Newton ou Sacha Van Dorssen, ses reportages ont offert à ces deux titres phares de la presse magazine féminine des années 1980 et 1990, leurs plus belles années.

Regards livre surtout le regard d’un homme amoureux des femmes. Elles l’ont toujours fasciné, étonné, subjugué, inspiré. Cet opus est ainsi une magnifique déclaration d’amour qui leur est faite, un hommage à ce qu’elles représentent pour un photographe qui n’a jamais cessé de les regarder, avec passion. Toutes les femmes sont sublimées sous son objectif, qu’elles posent dans toute l’insolence tranquille d’une beauté sans fard ou que cette beauté s’exprime dans une mise en mouvement d’où émanent détermination et force.

Ce qui fait la singularité d’André Carrara, c’est sa capacité à imaginer des scénographies d’une apparente simplicité et à mettre en lumière la personnalité des femmes et leur mystère par le biais d’une narration photographique et d’un œil unique pour magnifier le vêtement en même temps que le modèle.

« La force et la beauté des épreuves d’André Carrara est à trouver dans cette subtile rencontre entre l’instantanéité et la maîtrise du hasard convoqué. Si la photographie est minutieusement préparée et mise en scène, elle paraît cependant laisser une grande place à l’instant, au naturel. […] Tantôt en noir et blanc, tantôt en couleur, aux quatre coins du monde, sous toutes les latitudes. André Carrara construit ses sujets en amoureux du 7e art. Les références cinématographiques sont nombreuses. À l’instar de Rossellini, Bergman ou Buñuel qui, dans Stromboli, Persona ou Belle de Jour ont magnifié leurs muses, et auxquels il rend hommage dans de magnifiques clichés directement inspirés de scènes de ces films, André Carrara livre de beaux portraits de femmes, il invente une histoire qu’il déroule dans chacun de ses reportages, cherche un décor, pose un climat, choisit sa femme, son héroïne, conçoit ses mises en scène. L’unité doit être parfaite, elle est essentielle pour rendre l’atmosphère fugitive d’un instant, le miracle d’une lumière unique. »
Isabelle Cécile Le Mée.

 

Résumé

Rencontrer André Carrara, c’est entrer dans les coulisses d’un monde fascinant et mystérieux, et c’est (re)découvrir une signature photographique qui sublime la beauté des femmes. Le livre Regards donne à voir ses images les plus iconiques, rassemblées pour la première fois. Elles ont accompagné notre histoire et celle de la mode, mais restent d’une sidérante contemporanéité…

À propos de Regards
Dorothea Marciak. « Images iconiques peuplant l’imaginaire conscient ou inconscient des femmes depuis plus de quarante ans –  et celui des hommes qui aiment les femmes –, celles d’André Carrara, photographe à l’élégance aussi intemporelle que discrète, méritaient largement d’être elles aussi mieux diffusées et connues.

C’est désormais chose faite avec le livre Regards, première monographie consacrée au travail photographique de celui qui, au travers d’une carrière à la longévité exceptionnelle dans un milieu où tout va vite, n’a cessé d’offrir à la femme ses plus belles représentations et ses plus somptueux écrins.

Visages connus ou anonymes, grands noms en devenir telles les toutes jeunes Laetitia Casta, Mélanie Thierry ou Natalia Vodianova, aucune femme ne devient plus elle-même que révélée par l’objectif amoureux de Carrara. Et toutes offrent à l’objectif leur beauté éperdument singulière.

Des très grands dont il a l’humilité profonde et le sens d’un artisanat d’art chevillé au corps, André Carrara ne revendique que le travail (« une photographie, c’est un métier »), la fidélité collective à tous ceux qui entourent le photographe au moment de la prise de vue, l’inspiration (« il faut que je me raconte un peu une histoire pour photographier une femme, que j’imagine ses émotions, sa vie, que j’en sois un peu amoureux »), et sans doute aussi la chance qui ne l’a jamais trahi (« la série en noir et blanc sur Palerme s’est construite à partir d’un petit miracle, quand ce jeune commis de cuisine est sorti inopinément dans la rue au moment où la fille passait. Toute l’histoire s’est déroulée ensuite à partir de ce point de départ. ») La Bonne Fortune est femme, elle a toujours favorisé celui qui les aime tant. »

 

L’autrice
Historienne de la photographie, Isabelle-Cécile Le Mée est entre autres co-autrice de l’ouvrage Comment regarder la photographie, paru aux éditions Hazan en mai 2019. Elle est également chargée de mission pour la photographie auprès du ministère de la Culture, à la direction générale des patrimoines. Sa profonde sensibilité au travail d’André Carrara et sa collaboration de longue date avec le photographe en font une des plus fines connaisseuses de son œuvre.

Le photographe
« L’homme est discret et fait preuve d’humilité. Pourtant ses photographies ont fait le tour du monde, diffusées à des milliers d’exemplaires dans les plus grands magazines de mode en France comme à l’étranger. »
Isabelle Cécile Le Mée.

Depuis 1963 et sa première série de prises de vue, André Carrara a travaillé avec les plus grands directeurs artistiques du milieu de la mode, avec Antoine Kieffer, chez Vogue France, qui lui commande ses premiers reportages, puis avec Roman Cieslewicz, à Elle. Cette collaboration avec celui qui est considéré comme l’un des plus grands graphistes de la seconde moitié du 20e siècle est pour André Carrara déterminante : il parfait son style et signe alors avec lui de très nombreux reportages très graphiques, où la clarté et la simplicité de l’expression artistique répondent aux exigences de la nouvelle ligne artistique du magazine. La collaboration est entrecoupée d’un voyage de trois ans aux États-Unis où il effectue des reportages pour Mademoiselle, Glamour

De retour en France au début des années 1970, il reprend sa collaboration à Elle et publie dans de nombreux magazines comme dans les éditions britannique, allemande ou italienne de Vogue, tout en devenant l’un des principaux collaborateurs de l’agence de publicité MAFIA.

Si, dans les années 1990, à la demande d’Anna Wintour, André Carrara collabore régulièrement au magazine américain Allure ainsi qu’à d’autres grands titres, les années 1980-2000 seront surtout les années Marie Claire et Marie Claire bis où il réalise, avec Walter Rospert puis Fred Rawyler comme directeurs artistiques, ses plus beaux sujets, ses plus belles photos.

À propos de Marie Claire 
« Je dis toujours que Marie-Claire est le magazine de la vérité. Les images de mode étaient justes parce qu’elles étaient conduites par la foi des rédactrices qui croyaient en des créateurs et les défendaient jusqu’à les imposer, en tandem avec des photographes partisans qui doublaient la puissance de ce regard. […] La femme Marie Claire est chic par conséquence, elle est libre, s’inspire, réfléchit. Elle est une femme plus qu’une image, d’ailleurs vous le voyez à son regard frontal et droit. »
Marianne Mairesse, rédactrice en chef, in 60 ans de mode, éditions marie claire, 2014.

 

Descriptif technique
Format 24,5 x 33 cm, portrait
144 pages
Relié cartonné
Dos carré cousu
Couverture plein papier pelliculé
120 photographies N&B et couleur

André Carrara (photographe)
Isabelle-Cécile Le Mée (auteur)
Dorothea Marciak (préface)
Direction artistique : Fred Rawyler

Hemeria soutient Reforest’Action et agit pour la reforestation en France et dans le monde.
Pour chaque livre acheté sur www.hemeria.com, un arbre est planté.

Informations complémentaires

Dimensions 245 × 330 mm
Photographe

André Carrara

Textes

Isabelle-Cécile Le Mée

Préface

Dorothea Marciak

Direction artistique

Fred Rawyler

Choisissez la langue du livre

Anglais, Français

Nombre de pages

144

Nombre de photographies

120 photographies N&B et couleur.

ISBN

978-2-490952-11-3

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Regards – André Carrara”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES AVANTAGES HEMERIA

nunc ut Praesent venenatis, eleifend risus.