UGS IPLP Catégories , ,

Imagine : Penser la paix

(4 avis client)

45.00

IMAGINE, PENSER LA PAIX explore les conditions et les conséquences des processus de paix signés pour mettre fin aux conflits au Liban, en Irlande du Nord, en Bosnie, au Rwanda, au Cambodge et en Colombie. Des photographes de guerre et des journalistes de premier plan sont retournés dans les pays où ils avaient couvert chacun de ces conflits entrés depuis dans la mémoire et la conscience collectives. Des analystes, des juristes, des négociateurs et des victimes qui ont vécu la guerre et la paix ont ajouté leur voix au projet.

Tous ensemble, ils examinent les leçons à tirer de la paix qui a été négociée dans chacune des nations dont il est question, et comment la paix a perduré dans le temps. Avec l’espoir que cent ans après l’échec de l’accord de paix de Versailles, les générations futures comprendront comment les échecs et les succès du passé peuvent être utilisés pour construire une paix qui résistera et sera enfin durable, pour longtemps.

Paiement sécurisé – Livraison 48h – Conditions de retours

Vider

Partagez sur vos réseaux :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Lorsque prouesses militaires et manipulations politiques ne suffisent pas à asseoir la paix, les grands de ce monde sont appelés à trouver une issue à la guerre : nous célébrons alors les accords de paix, et félicitons les visionnaires à défaut des vainqueurs. Nous exaltons la paix et en faisons à juste titre un accomplissement humain. Pourtant, dans sa réalité même, la paix n’est pas parfaite et, pour les hommes et les femmes au coeur des sociétés qui se relèvent d’un conflit, ses dividendes sont illusoires. Alors qu’il est si facile d’imaginer la paix, pourquoi est-il si difficile de la mettre en oeuvre ? C’est la question que pose Imagine : penser la paix.

Ils en parlent…

« Les images bouleversantes et les textes poignants contenus dans cet ouvrage nous en apprennent beaucoup sur les leçons de l’Histoire, le prix de la guerre et les défis souvent sous-estimés que pose l’instauration d’une paix durable. La franchise et l’introspection des contributeurs nous rappellent également qu’il est possible de combler les fossés à l’oeuvre entre les peuples, de guérir les plaies, de dissoudre les haines et de faire une réalité de ce qui était jusqu’alors impensable – dès lors qu’il existe une volonté d’engager le dialogue et d’embrasser notre humanité commune. Imagine : penser la paix arrive à point nommé et incite avec force à passer à l’action. » — Madeleine K. Albright, ancienne secrétaire d’État des États-Unis.

 

« Pour tous ceux qui ont consommé des récits de guerre et de violence, qui ont regardé dans les tourbillons de l’histoire, qui ont envie de belles écritures et d’images qui changent la vie, Imagine est un livre essentiel ».
— Mark Danner, auteur de Spiral : Piégé dans la guerre éternelle

« Cette magnifique collection de photographies et de récits nous donne un portrait saisissant des lieux déchirés par la guerre au lendemain de la violence. Le résultat est une méditation émouvante sur la paix en tant que projet inachevé, précairement situé entre la mémoire et le pardon. »
— Michael J. Sandel Philosophe politique, Université de Harvard, et auteur de Justice : What’s the Right Thing to Do ?

 

« Intense, convaincant et pointu, ce livre va vous ouvrir les yeux, remettre en question vos analyses et vous permettre de mieux appréhender la compréhension de la guerre et de ses survivants. Au moment où le nombre de personnes déplacées du fait de la guerre et de l’oppression n’a jamais été aussi important depuis la Seconde Guerre mondiale, ce livre appelle une nouvelle génération de négociateurs à faire un pas en avant. » — Angelina Jolie, envoyée spéciale du Haut-Commissariat pour les réfugiés de l’ONU.

 

« Le problème majeur de la guerre est que ceux qui l’engagent n’en mesurent généralement pas toutes les conséquences. Ils se réjouissent de la facilité de la destruction, oubliant les difficultés de la construction. La force de ce livre est de permettre de dépasser la dialectique de la passion et de la raison, en nous ouvrant un chemin : pour combattre la guerre, il faut en vérité l’imaginer. Merci Imagine : penser la paix. »
— Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, président de l’ONG Leaders pour la paix.

« Il n’y a pas de bonnes guerres mais il y a de mauvaises paix. Ce volume a ceci d’unique qu’il rassemble des perspectives sur le retour vers la paix provenant de tous les continents. Il les éclaire avec des photographies saisissantes, dont beaucoup se situent dans la zone floue qui sépare la guerre de la paix. Imagine : penser la paix illustre ainsi à la perfection la nature fragile et complexe des transitions sociopolitiques, mais aussi les joies du retour à la normale. »
— Bruno Tertrais, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique.

 


« Sur 400 pages, des récits percutants, des témoignages bouleversants, des reportages et analyses brillants pour nous accompagner dans la compréhension de situations très complexes. Le tout lancé, nourri et rythmé par 200 photos de l’époque de la guerre et d’aujourd’hui. » Lire l'article complet >


«  Nous, photographes, sommes des passeurs d’histoires et nous œuvrons à mettre les puissants face à leurs responsabilités, peu importent la manière et le média. […] » Lire l'article complet >

Contributeurs :

Jon Lee Anderson
Martin Fletcher
Elvis Garibovic
Justice Richard Goldstone
Philip Gourevitch
Elizabeth D. Herman
Chris Klatell et Gilles Peress
Gary Knight
Predrag Peđa Kojović
Anthony Loyd
Margarita Martinez
Monica McWilliams
Avila Kilmurray
Padraig O’Malley
Marie O’Reilly
Jonathan Powell
Samantha Power
Mira Sidawi
Sophary Sophin
Jon Swain
Dydine Umunyana
Robin Wright

Photographes :

Stephen Ferry
Ron Haviv
Gary Knight
Don McCullin
Roland Neveu
Gilles Peress
Jack Picone
Nichole Sobecki
Nicole Tung

Présentation de l’exposition au Prix Bayeux des correspondants de guerre, novembre 2020.

4 avis pour Imagine : Penser la paix

4,3
Affichage de 1 sur 4 avis (3 étoiles). Voir tous les 4 avis
  1. Annie Boulat

    Un ouvrage remarquable de par sa présentation et l’intelligence de ses propos. Les témoignages des journalistes sont très émouvants bien que souvent déprimants par le constat d’échec dans la réalisation de la Paix. Les photos apportent un plus non négligeable de par leur qualité et l’intensité de ce qu’elles nous montrent. L’ensemble est réellement très réussi et vaut la peine d’être non pas feuilleté mais lu attentivement même si je doute qu’il puisse servir à changer l’Homme. En tout cas bravo pour ce travail qui nous aide à mieux comprendre les tenants et les aboutissants.

    Cet avis vous a été utile ?
    Oui
    Non
  2. Jen [Jenndrix] https://unmotpourtouspourunmot.blogspot.com/

    [Masse critique Babelio] Comment approche-t-on la paix une fois le conflit terminé ? Qu’est-ce qui participe à alimenter de nouveaux conflits ? Arrive-t-on à enrayer réellement la haine ? Peut-on guérir simplement avec la reconnaissance ? Peut-on faire comme si rien n’était arrivé, comme si c’était du passé ? Peut-on vivre les uns à côté des autres sans grondements si justice n’a pas été rendu ?
    Je n’ai pas la réponse à ses questions, je ne suis pas sûr que quelqu’un l’ait. Ce livre qui est le témoignage de l’exposition du même nom qui a lieu jusqu’au 21 janvier 2021 au Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (MICR) à Genève ouvre des pistes de réflexions pointues.
    Il évoque six grands conflits/génocides/guerre (Rwanda, Cambodge, Liban, Colombie, Irlande du Nord Bosnie) dont l’issue a demandé négociation et adaptabilité dans les pratiques de réconciliations. (Si tentés, évidemment, qu’elles soient réellement trouvées.)
    L’installation de la paix court sur plusieurs générations. Elle reste fragile et instable mais il existe des témoignages de tentatives, de balbutiements, qui tentent de penser une paix durable. Une paix qui ne se réveillerait pas à la moindre étincelle, à la moindre bifurcation, au moindre soupçon. Nourrit par des photos, des récits, des analyses, cet ouvrage qui est sobre et imprimé dans un papier de très grande qualité retrace des leçons d’histoires, qui tricote un peu l’espoir.
    Sa lecture a rejoint à côté de mes indispensables : « le silence des autres » d’Almudena Carracedo et Robert Baharce. Bouleversant documentaire qui évoque l’Espagne d’après franco et la signature de la loi d’amnistie générale votée en 1977. Cette loi a pour conséquence l’absence de justice pour les victimes qui continuent de vivre dans une société qui refuse de dire, de voir, de reconnaître et de rompre « le pacte d’oubli » que seuls les coupables ont choisi de voter. Une Espagne qui n’enseigne pas totalement son histoire avec les conséquences que cela suppose pour les citoyens d’aujourd’hui et les futures générations.
    Des médiums indispensables pour une meilleure compréhension du monde et ainsi tenté de combattre l’obscurantisme et les mécanismes de replis communautaire.

    1 personnes sur 1 ont trouvé cet avis utile. Vous a-t-il renseigné ?
    Oui
    Non
  3. Octavia [Okta]

    [Masse critique Babelio] J’ai été séduite par l’idée proposée par ce livre : mettre en lumière l’après guerre, s’intéresser à la phase de transition qui succède au conflit, voir comment la paix peut ou ne peut pas s’installer dans une région, un pays dont la population a été meurtrie.
    En choisissant 6 grands conflits qu’a connu le monde ces dernières années, des reporters et photographes spécialistes de ces régions tentent d’éclairer le lecteur sur cette question de la paix.
    J’ai été très agréablement surprise par la qualité de l’ouvrage et notamment les témoignages et analyses des experts. J’aurais préféré toutefois que les auteurs se concentrent davantage sur le traitement du thème de la paix. Certaines parties s’attardaient trop sur le récit des conflits en eux-mêmes.
    J’ai beaucoup apprécié que les témoignages soient accompagnés de photos. C’est d’ailleurs ce traitement du sujet par l’image qui m’a attiré de prime abord. Comme pour la partie texte, j’aurais également aimé que soient davantage mises en avant les photos qui témoignent de la mise en place du processus de paix et de l’impact direct de l’arrêt du conflit sur les populations. Je pensais d’ailleurs que le livre comportait davantage de photos. Petite déception de ce côté là. Mais bien sûr ça n’enlève rien à la qualité du livre et de son édition que je salue.

    Cet avis vous a été utile ?
    Oui
    Non
  4. Valérie [Mamzellegazelle]

    *** Il n’y a pas de bonnes guerres mais il y a de mauvaises paix ***
    [Masse critique Babelio] décembre 2020 – je remercie Babelio ainsi que les Éditions Hemeria pour l’envoi de ce livre, un pavé de plus de 500 pages. C’est une lourde tâche, une réflexion sans issue : peut-on penser la Paix ? Imaginer la Paix ? Plusieurs contributeurs y on mis leurs ressentis ainsi que leur point de vue dans cet ouvrage complété de superbes photographies prisent « sur le vif ».
    Ce livre ne se lit pas comme un roman, il se feuillette, on passe d’une page à une autre, on revient en arrière, on remet en question nos analyses, on essaye de comprendre la géopolitique d’un pays en guerre et pourquoi !
    On se plonge dans les photographies de guerre, certaines choquantes puis on apprécie celles prisent en temps de paix.
    On voyage dans le « hier » et dans le « aujourd’hui » : du Liban, Cambodge, Bosnie, Colombie, Irlande du Nord, Rwanda… on subit, on comprend, on essaye…
    Perspectives de paix dans le futur… On espère que les déplacements ethniques pourront un jour cesser et se dire que tout le monde puisse vivre tranquillement dans leur propre pays, que les persécutions s’arrêtent, que les enfants puissent manger à leur faim et que les femmes puissent ne plus avoir peur, que les manipulations politiques et les conflits de dividendes, sources de déclenchement de guerres cessent ! Illusions ? Facile d’imaginer la Paix… plus difficile de la mettre en oeuvre.
    J’ai apprécié le concept de l’ouvrage, les superbes photographies, les histoires de vie des personnes sélectionnées dans chaque pays.
    J’ai moins aimé l’aspect pointu de la politique étrangère, mais, qui fait partie intégrante des problèmes liés aux guerres et aux déplacements ethniques.
    Autre petite critique la première de couverture du livre, j’ai une version de couleur rouge unique et c’est bien dommage au vu des belles photos qu’il y a à l’intérieur. Le bon goût aurait voulu une sélection d’image représentant la paix justement.

    Cet avis vous a été utile ?
    Oui
    Non

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Annuler

Poids ND
Dimensions 17 × 24 cm
Nombre de pages

408

Nombre de photos

200 photos couleurs et noir et blanc.

ISBN

978-2-490952-08-3

Lieu d’impression

Imprimé en France

Éditeur

VII Foundation – Hemeria

RECHERCHE