Panier d’achat

Aucun produit dans le panier.

Laurent Baheux

Laurent Baheux

Depuis près de 20 ans, Laurent Baheux observe les soubresauts du monde sauvage à travers son objectif. Une vocation qui lui est venue « en réaction à la folie des hommes ». Né en 1970, à Poitiers, il fait ses premières armes en autodidacte au début des années 1990, à l’époque de l’argentique, comme photographe dans la presse sportive régionale.

En 2002, fatigué de la vie citadine et lassé du rythme effréné du calendrier des événements sportifs, il se tourne vers l’Afrique et la vie sauvage des grands mammifères terrestres. En 2007, après 5 années de prises de vue dans la savane, il commence à montrer ses clichés de la faune capturés sur le vif, à l’instinct, au hasard de ses rencontres avec les animaux. En 2009, il publie un premier ouvrage issu de ses travaux africains : « Terre des Lions » puis « D’ivoire & d’ébène » en 2011. En 2013, il devient ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l’environnement et participe à la campagne anti-braconnage Wild & Precious. Depuis, il milite pour le respect du vivant et des habitats naturels, contre la captivité et l’exploitation animale et soutient activement plusieurs organisations de protection des animaux et des territoires sauvages.
Plébiscitées pour leur force esthétique et leur authenticité, les photos de Laurent font l’objet de livres, de publications, d’expositions, de conférences et sont diffusées en galerie en France et à l’étranger.
Depuis 2018, Laurent travaille avec les appareils photo Sony Alpha et les objectifs Sony G Master, et il a accepté d’être l’un des ambassadeurs de la marque.

LIVRE

ELEPHANT

Après avoir consacré son dernier livre à rendre hommage au lion, c’est à un autre roi que le photographe Laurent Baheux a décidé de rendre hommage, et pas des moindres… Avec ELEPHANT, il raconte presque 20 années de rencontres inoubliables avec cet animal emblématique de l’Afrique et qui ne cesse de l’étonner, lui dévoilant à chaque nouveau rendez-vous une autre facette.

ACTUALITÉS

Exposition photo à l’hôtel particulier Alfred Sommier du 15 juillet au 31 août 2022

Lux in Tenebris / Sagas : nouvelle exposition estivale Nous nous installons tout l’été dans la galerie d’art de l’hôtel particulier Alfred Sommier et, pour la première fois, sont réunies les œuvres des artistes Patricia Canino et Olivier Joly, qui se répondent merveilleusement bien, offrant au regard les terres de feu d’Islande face aux icebergs à la dérive du Groenland. Un choc des titans à la hauteur de la démesure de ces espaces ô combien chargés de forces telluriques. Des fragments éparpillés, des formes molles, des filaments, tous les accidents de la ligne : notre univers se dessine. Des cratères,

Read more »

Rencontres d’Arles 2022 / Hemeria chez l’agence MYOP / Cour de l’archevêché

Retour sur les Rencontres d’Arles 2022 avec quelques images-souvenirs de notre semaine cour de l’Archevêché C’est la quatrième fois que nous venons à Arles. En 2018, nous avions testé notre nouveau modèle en devenir auprès des photographes au sein de la galerie L’Arbre du monde, avant de prendre tout l’espace de cette galerie l’année suivante pour une exposition collective qui réunissait sept photographes : Charlotte Bresson, Estelle Decléènne, Laurent Delhourme, Jean Luc Dubin, Marie-Agnès Périgault, Clarisse Rebotier et Lucie Sassiat. Une très belle aventure humaine et artistique qui nous a portés de longs mois ! En 2021, nous avions investi

Read more »

Podcast L’Œil écoute #22 : Éliane Laffont, une histoire américaine (2ème épisode)

« Good girls go to heaven, but bad girls go everywhere. » Nous avons quitté Éliane Laffont au moment où elle nous racontait ses premières années new yorkaises, quand, avec le culot obstiné et l’innocence des débutants, elle commença à faire paraître dans Time magazine les premiers reportages en provenance de l’agence Gamma basée à Paris : de véritables histoires, éditées, au cœur de l’actualité, très loin des images habituelles envoyées par les agences filaires. Écouter Éliane Laffont, c’est revivre à travers son itinéraire cette grande période de l’âge d’or de la presse magazine et des photoreporters, quand « Gamma se réappropriait le

Read more »