Bruno Bédoc

Bruno Bédoc, photographe et plongeur passionné par le monde marin et l’écologie, fut tireur-filtreur chez Picto à une période où l’argentique dominait le marché de la photographie professionnelle.

Ceci explique qu’il ait choisi tout naturellement l’utilisation d’une technique photographique traditionnelle et alternative inventée en 1842, le cyanotype, pour retrouver le plaisir du tirage artisanal, avec une esthétique qui évolue entre la photographie, la sérigraphie et l’aquarelle. Il nous dit surtout : « La méduse, synonyme de transparence, c’est aussi le silence, le flottement, l’intemporalité : la photographie les fige dans des mouvements pleins de légèreté. La méduse ne lutte pas, elle dérive avec le courant. Elle est constamment en mouvement pour ne pas mourir. »

Ainsi, son univers est bleu, un bleu de Prusse qui rappelle celui des abysses. Son travail sur les méduses lui a demandé beaucoup de patience et de rigueur, pour apprivoiser la lumière, la transparence, les contre-jours, et pour sculpter la matière. Chaque épreuve est unique.

ACTUALITÉS