LE MAGAZINE

L’Œil écoute

Podcast « L’Œil écoute » #16 : Régis Samba-Kounzi ou « la nécessité de faire corps tout en gardant ses spécificités ».

Le podcast est disponible sur Deezer, Spotify, Apple Podcast et Soundcloud en bas de cette page. – La scène photographique africaine, francophone et anglophone, retient de plus en plus l’attention du public et des organisateurs de festivals. Preuve en est la place des artistes issus de ce continent présentés aux dernières Rencontres d’Arles avec THAWRA ! RÉVOLUTION ! SOUDAN, HISTOIRE D’UN SOULÈVEMENT ou The New Black Vanguard. Souvent peu connus en Europe, leur présence manifeste la vigueur de leur création, son foisonnement et la puissance des messages à transmettre, qu’il s’agisse des enjeux liés à l’égalité hommes/femmes ou à la

Voir en détail >

Podcast « L’Œil écoute » #14 : Sophie Zenon (2ème volet)

« Épaisseur du temps, exaltation de la vie ». Sophie Zénon mène un travail photographique qui interroge la mémoire et l’oubli, la perte et l’absence, au sein d’une réflexion plus large sur le passage du temps et la mort. Comment rendre compte du passé quand le langage manque ? Comment rendre visible l’indicible ? Quelle histoire, quel imaginaire produire, transmettre quand tout vous manque ? Comment produire des images malgré tout ? Envisageant le paysage comme un lieu d’expérience, de méditation, elle aborde le passé dans sa dimension de présent et le vivant dans sa capacité de résilience. Ses œuvres

Voir en détail >

Podcast « L’Œil écoute » #14 : Sophie Zénon (1er volet)

«  Ressouvenance ou généalogie active des disparus » Sophie Zénon sait que l’histoire est une « matière vivante ». Historienne de formation, inspirée par les travaux de Georges Didi-Huberman, elle a développé une démarche holistique qui s’intéresse plutôt aux petites histoires anonymes qu’à l’épopée des grands bouleversements, et qui donne, en plus d’un solide socle théorique, une vraie place à l’instinct de la chercheuse, l’attirant vers des dimensions oniriques, voire chamaniques. Ses thèmes de prédilection, depuis qu’elle a commencé à utiliser la photographie comme outil de recherche en 1996 jusqu’à en faire une pratique artistique à part entière à partir de 2001, tirent

Voir en détail >

Podcast « L’Œil écoute » #13 : Sabine Weiss — 2e volet

« Ça vous étonnerait mais je connais très peu les photographes, j’ai eu une vie extrêmement chargée, occupée par ma vie privée, mon mari, mes voyages, ma fille, les bons dîners à faire, beaucoup de copains. Et il n’y avait pas non plus beaucoup d’expositions » Dans la première partie de notre podcast « L’Œil écoute » consacré à Sabine Weiss, on apprenait comment, fille d’un chimiste-inventeur genevois, elle était venue à la photographie d’abord par la technique. Bricoleuse assoiffée de curiosités, elle n’était entrée dans le métier de photographe professionnelle qu’en arrivant à Paris, point de départ d’une carrière foisonnante. Dans ce second

Voir en détail >

Podcast « L’Œil écoute » #13 : Sabine Weiss

« Lorsque vous regardez le chemin parcouru, cela vous donne-t-il un peu le vertige ? — Ça me donne un peu de plaisir, je n’ai pas le vertige, moi, j’ai les deux pieds sur terre ! » Sabine Weiss devrait fêter ses 100 ans au Musée de l’Élysée à Lausanne, à qui elle a fait don de l’ensemble de ses archives. Cet anniversaire célébrera une des plus grandes signatures de la photographie mondiale, estimée et admirée unanimement, qui aura connu toutes les grandes transformations liées au médium, celles du photojournalisme, des secteurs de la publicité, de la mode, celles des agences, du changement

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute #12 : Bernard Plossu

En ce 15 octobre gris, à Cergy-Pontoise, au sein des locaux de La Poste qui accueillent la 5e édition du festival du Regard, dont l’exposition de quelques clichés de son Voyage mexicain (1965-1966), le froid de la pièce où Bernard Plossu répond aux questions de Yannick Le Guillanton n’a d’égal que la chaleur de son regard et l’intensité de sa flamme pour la littérature, la peinture et la photographie. S’il parle vite, c’est parce qu’il a beaucoup à dire. S’il parle vrai, c’est parce qu’il ne s’encombre ni de faux-semblants ni de leçons de morale à donner. La clarté de

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute #11 : André Carrara

« La femme est un moment furtif qu’il faut savoir saisir. » Ne pas faire de photographies qui soient cataloguées comme des photographies de mode, c’était certes la demande des magazines pour lesquels il travaillait, mais c’était surtout la volonté d’André Carrara : dans le Marie Claire des années 1980 et 1990, à Elle, chez Vogue ou Cosmopolitan, dans le Marie Claire bis, considéré comme la référence par les historiens de la mode, le photographe a ainsi pu exprimer toute sa palette créative. En conciliant mode et reportage, photographie et art, il a fait entrer la rue et la beauté

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute #10 : Laurence Leblanc

Au sein de la photographie contemporaine, l’artiste Laurence Leblanc a tracé un chemin tout à fait singulier, éloigné des choses attendues ou des cases habituelles, et à l’écart des contingences du marché de l’art. Son œuvre plastique, un dialogue constant entre photographie, vidéo et son, fait confiance à son instinct. Surtout, elle est fidèle à la manière dont son histoire s’est construite, sur le socle d’une « liberté guidée » acquise dans ses jeunes années au sein d’un atelier de l’école Martenot. Avec Yannick Le Guillanton, nous faisons un tour d’horizon des différents moments de son parcours professionnel commencé aux côtés de

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute #9 : Sylvie Hugues – Partie 2

Lors du premier volet de L’Œil écoute consacré à Sylvie Hugues, vous l’avez entendue évoquer la programmation du Festival du Regard, qui se déroulera finalement jusqu’à fin décembre à Cergy-Pontoise. L’ancienne directrice de la rédaction de Réponses-Photo est également revenue sur les différents workshops qu’elle organise avec la photographe Flore pour faire « accoucher » les stagiaires qu’elle accueille des projets les plus prometteurs. Ce deuxième volet vous dévoile une facette plus intime de la femme et surtout de la photographe qu’elle est aussi. Si Sylvie Hugues a toujours été discrète sur sa pratique, nous découvrons que celle-ci a été incessante depuis son plus

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute #9 : Sylvie Hugues

Sylvie Hugues compte parmi les personnalités les plus investies pour défendre la photographie sous toutes ses formes. Certains pourraient la qualifier d’incontournable mais ce serait pour mieux saluer son implication sans faille pour transmettre le goût de la photographie auprès du plus grand nombre. Parmi ses nombreuses activités, elle est, avec Mathilde Terraube, la directrice artistique du Festival du regard, qui met la photographie à l’honneur dans l’ouest parisien depuis sa création par Éric Vialatel en 2015. Yannick Le Guillanton a rencontré cette amoureuse de la photographie et des livres cet été, alors qu’elle était en pleine préparation de la

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute #8 : Olivia Gay « La couleur en photographie »

Pourquoi s’intéresser à la couleur ? Comme le soulignait Dominique Simonnet dans sa préface du Petit Livre des couleurs de Michel Pastoureau en 2005, « les couleurs ne sont pas anodines, elles véhiculent des codes, des tabous, des préjugés auxquels nous obéissons sans le savoir, (…) elles sont de formidables révélateurs de l’évolution de nos mentalités ». Aujourd’hui, l’image est omniprésente dans nos vies, et depuis que la photographie s’est accaparée la couleur, certains de ses plus grands noms ont su l’utiliser pour développer une signature unique. Comme des peintres coloristes, ils ont intégré dans leur réflexion le rôle de la couleur

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute n°7 – Partie 2 : Pascal Maitre, un des plus grands photojournalistes de sa génération.

Voici la 2e partie de l’Œil écoute consacrée à Pascal Maitre. Nous l’avons quitté au moment où il évoquait les conséquences de l’arrivée du numérique sur le métier de photojournaliste. Il nous rappelait à juste titre que l’appareil ne fait pas le photographe, tout comme le ballon ne fait pas le génie du foot.Aujourd’hui au sein de l’agence Myop, il nous raconte ses pérégrinations aux confins d’un monde – l’Afrique – à la géopolitique mouvante. Dans ce volet, il revient ainsi sur l’Éthiopie de 1984, sur la Somalie de 2002 et 2011 et évoque son travail plus récent réalisé à Kinshasa.

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute n°7 : Pascal Maitre, un des plus grands photojournalistes de sa génération.

Yannick Le Guillanton a recueilli les propos de Pascal Maitre, un des plus grands photojournalistes de sa génération. Pascal Maitre n’a pas son pareil pour raconter des histoires. Il les raconte en images, bien sûr, pour les plus grands magazines du monde (Paris Match, Le Figaro magazine, Stern, National Geographic aux États-Unis, Géo en Allemagne, etc), mais cette interview est l’occasion d’écouter sa voix et le récit des rencontres qui ont ponctué sa vie de reporter. Voici donc la première partie d’une histoire digne des écrivains-voyageurs qui l‘ont fait rêver, depuis ses débuts à Jeune Afrique en 1979, sa collaboration

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute #6 : Frédérique Founès. Signatures, Maison de Photographes.

Yannick Le Guillanton a recueilli les propos de Frédérique Founès, la cofondatrice avec Marie Karsenty de l’agence Signatures. Avec lui, elle revient sur son parcours, depuis ses premières amours pour le cinéma, dont elle a arpenté les plateaux plusieurs années, jusqu’à la création, en 2007, de Signatures pour continuer de « raconter des histoires en images ». Écouter Frédérique Founès, c’est avoir un aperçu, lucide, de l’évolution du marché de la photographie de ces dernières décennies et du rôle de ses principaux acteurs. C’est comprendre comment les bouleversements au sein de la presse, avec l’arrivée du numérique, ont reconfiguré le paysage du

Voir en détail >

Podcast L’Œil écoute #5 : entretien avec Olivia Gay

Olivia Gay évoque son parcours, ses inspirations, son approche de la photographie, documentaire pour ne pas dire sociologique, et son attachement particulier à décortiquer les relations entre l’individu et le collectif au sein d’espaces où ils sont étroitement liés, dans le travail, au sein de centres d’accueil, ou en maisons d’arrêt. Photographe « concernée », dans le sens défini par Cornell Capa, elle est une femme qui photographie d’autres femmes, toujours avec la bonne distance, celle qui lui permet à la fois d’entrer avec elles dans une pratique de réciprocité et d’enrichir sa réflexion sur l’évolution de leur rôle dans notre société.

Voir en détail >
Panier d’achat

Aucun produit dans le panier.